Islande : découverte de l’Est, du Nord et de l’Ouest du pays #2

Je reviens ici pour le deuxième volet de la trilogie islandaise. Déjà 2 semaines que nous sommes rentrés, les souvenirs sont encore bien ancrés et j’en profite donc pour continuer le récit de ce voyage en Islande.

 

JOUR 5 : l’Est de l’Islande

Après avoir passé la nuit près de Hofn, nous avons fait machine arrière pour la Black Diamond Beach. Après une nuit claire et bien fraîche, les blocs de glace étaient là ! Une petite heure sur place à se balader, les photographier, se photographier et admirer cette beauté. N’y allez pas en fin de journée, ni par jour de pluie ou « chaleur », vous risquez de ne pas les trouver car ils auront fondu.


Ce demi-tour nous a valu quelques dizaines de kilomètres en plus mais nous ne regrettons pas. Nous filons à nouveau sur Hofn pour pique-niquer (et trouver mon pain de mie protéiné préféré au supermarché) avant de filer sur Stokksnes.

Le ciel est d’un bleu si profond. Je ne cesse de me dire que nous avons été vraiment chanceux sur la météo. Le village de Stokksnes est l’ancien repère Viking. Il est aussi connu pour un panorama montagneux hors du commun et sa plage de sable noir toute bossue.

STOKKSNES

Prévoyez le budget pour stationner et visiter : 900 ISK par personne. Vous ne pourrez pas passer entre les gouttes car le café Viking qui s’y trouve possède des caméras. Je vous laisse découvrir cette découverte en images. Je vous conseille vraiment cet endroit. Pour y accéder, il faut, depuis la route 1 juste avant le tunnel et sur la droite, rejoindre et longer une petite route pleine de graviers.

La journée se termine car nous devons rejoindre notre hôtel situé à une centaine de kilomètres. À ce niveau-là, la route 1 longe toute la côte, le paysage et la vue sur les Fjords de l’Est sont fantastiques. La mer agitée se jette sur les rochers, on ralentit car personne ne nous suit et nous voulons en profiter. Dans mes souvenirs, c’est dans cette région que nous avons laissé passer deux rennes qui traversaient la route. Totalement irréel de les voir gambader dans le désert ! J’étais persuadée qu’ils vivaient en forêt.

Nous dormons à l’Hôtel Stadarborg près de Bredalsvik. Seulement deux couples dans tout l’hôtel ! Nous dînons et prenons le petit-déjeuner sur place, le personnel est aux petits soins. Avant de partir, le lendemain matin, une petit sortie running à jeun s’est imposée pour profiter de chaque instant avant de reprendre la route.

JOUR 6

Cette sixième journée sonne la moitié de notre voyage. C’est aussi la plus petite étape du voyage. Premier stop, la cascade Flogufoss. Une bonne centaine de kilomètres et un col à gravir pour atteindre Seydisfjördur. Nous nous arrêtons manger au supermarché de la seule grande ville que nous croisons : Reydarfjördur. Nous reprenons la route direction Egilsstadir puis le col à gravir ! Seydisfjördur est surtout connue car c’est un petit port rempli de jeunes et d’artistes, une ville adorable aux maisons multicolores, et surtout le point de départ des ferrys. Le col est assez costaud à grimper en voiture, la consommation d’essence nous a fait bondir ! Nous sommes passés de 10 degrés à -3°C là-haut, paysages glacés et ciel funèbre à la clef. On se dit qu’en hiver, cela doit être impossible ! Les routes étaient bien dégagées mais verglacées par endroits.

ARRIVÉE À SEYDISFJORDUR

On dépose nos affaires à l’auberge choisie pour la nuit : le HI Hostel Hafaldan ! Une auberge assez haut de gamme rattachée à l’hôpital de la ville. Tenue par un couple (franco-islandais), on s’y est tout de suite sentis bien : chambre impeccable, cuisine commune toute équipée et conviviale avec un grand îlot central, sauna au sous-sol, laverie, supermarché à 200m…. Tout est écolo, tri des déchets obligatoires, consignes…

Il fait bien plus frais qu’ailleurs car la montagne enneigée nous tombe dessus ! On se balade dans la ville, admire les paysages, les maisons, la rue « arc-en-ciel » et l’étang où s’échouent des phoques… sauf ce jour-là, haha. Soirée tranquille à base de sauna et cuisine collective.


JOUR 7 : le Nord de l’Islande

7èmejour et plus longue traversée en voiture ! Nous allons parcourir la « diagonale du vide » jusqu’à Dettifoss, notre premier point de chute. Sur cette trajectoire, prévoyez d’avoir de l’essence, de l’eau, de la nourriture, de la batterie, car il n’y a RIEN pendant bien 200km voire plus. Les paysages sont magnifiques, lunaires, il commence à faire beau, mais pas un habitant à la ronde dans cette partie de l’Islande.