Découvrir Amsterdam : running, culture & food

Partie 8 jours aux Pays-Bas pour la course à pied et pour découvrir ensuite le pays par moi-même, j’ai pu arpenter Amsterdam et les alentours en long, en large et en travers. Beaucoup de kilomètres parcourus, pour un dépaysement garanti !

 

24 août – 27 août : meeting international avec ASICS

C’était le week-end dédié au meeting international ASICS pour le lancement de la DynaFlyte 3, en présence d’une sélection des Front Runner mondiaux (160 d’entre nous). Un week-end plus qu’à la hauteur, afin de pouvoir amorcer mon séjour néerlandais de la meilleure des façon. Partageant tous la même passion, celle de la course à pied, nous avons participé à diverses activités : jeux de plein air, pédalo, paddle, yoga, session running matinales dans la capitale, nutrition ou encore approfondissement des techniques de course et d’échauffement. Nous avons aussi participé à la Fit Fun Run à Harmelen, petite ville néerlandaise à 40 minutes d’Amsterdam en car. 5 ou 10km au programme, au milieu des champs, des vaches et au bord des canaux. Une petite médaille à l’arrivée mais surtout une grande convivialité ! Un moyen de tester (et approuver) le nouveau modèle des DynaFlyte 3. Le modèle antérieur numéro 2 m’avait accompagné sur le Marathon de Paris.

Nous logions au Generator Hotel au coeur de l’Oosterpark légèrement à l’écart du tumulte amstellodamois.

 

Shooting by Teddy Morellec / La Clef Prod


 

AMSTERDAM EN TOURISTE

PREMIER JOUR

Pour la suite du séjour, j’ai choisi The Student Hotel, sur la Wibaustraat (Amsterdam City). Je n’ai pas regretté une seconde ! Pour 5 nuits, j’ai opté pour la version “studio” incluant une kitchenette, me permettant donc de faire des repas “maison” et non pas passer ma vie au restaurant. L’hôtel est très jeune, moderne, bien décoré, comporte une salle de sport, une laverie, un restaurant, le wifi partout en libre accès. Il y a la possibilité de louer des vélos directement sur place (en général environ 12€ la journée).

Nota bene : le prix annoncé n’est pas celui qui sera réellement prélevé. Une taxe d’une quarantaine d’euros s’est glissée à mon arrivée. Aussi, les prix sont intéressants en réservant au minimum 3 mois avant votre séjour.

Point super important : les transports et visites sont très chers (1 ticket de métro valide 1h = 3€, l’entrée au Musée Van Gogh = 17€ par exemple). Pour cela, Amsterdam a créé un pass “I Amsterdam Card” permettant de combiner sur 1, 2, 3 ou 4 jours les transports intra muros (tram et métro) ainsi que la plupart des lieux à visiter (gratuité ou réduction de 25% sur l’entrée). Les tarifs évoluent : 1 jour (59€), 2 jours (74€), 3 jours (87€), 4 jours (98€). J’ai opté pour le format 3 jours. Je pense que c’est le minimum pour qu’il soit rentable.  Il est valable à compter du premier jour choisi à la réservation (00h) à 23h59 du jour de fin. Le trajet aéroport <> centre-ville n’est pas compris. Le pass se retire à la boutique I Amsterdam de la gare centrale (côté nord), ou bien à la boutique sur le parvis de la gare (côté sud/métro).

Je visite quoi ?

  1. Musée Van Gogh (pass, sinon 17€) : in-ra-ta-ble ! Vous devez y passer. Attention, il est obligatoire de réserver son ticket en ligne (si vous avez le pass, il y a juste à réserver en mentionnant que vous êtes détenteur du pass, ils vérifieront sur place). Aucune possibilité d’acheter son ticket sur place. Il vous faudra préciser l’heure à laquelle vous voulez visiter, le premier créneau est à 9h mais la queue pour entrer est déjà grande !

  2. Esplanade aux musées : on l’appelle le MuseumPlein, esplanade qui regroupe les 3 musées principaux de la ville qui sont le Van Gogh, le Rijks Museum et Stedelijk Museum (tous compris dans le pass)

  3. Balade au Vondel Park : c’est le poumon vert de la ville ! Central Park d’Amsterdam, on y croise des coureurs, des promeneurs ou encore des cyclistes.

  4. Quartier rouge (en journée) : même si l’ambiance en journée n’est pas la même qu’en soirée, certaines vitrines sont ouvertes. Le quartier se concentre sur le canal de l’Oudezijds Voorburgwal.

  5. Musée de la Tulipe (pass, sinon 5€) est tout petit mais adorable. Le musée en sous-sol raconte l’introduction de la tulipe aux Pays-Bas et ce pourquoi elle est devenue si emblématique du pays. À l’entrée se trouve la boutique qui vous permet de découvrir de multiples bulbes et espèces de tulipes différentes !

  6. Balade sur les canaux du quartier Jordaan : de loin mon quartier préféré. Je pourrais passer la journée à arpenter les petits canaux, les terrasses fleuries et les façades en briques à perte de vue.

Je mange où ?

  1. Beter & Leuk (vegan friendly) pour, entre autres, une délicieuse crêpe de sarrasin au houmous de pois et légumes rôtis.

  2. Coffee & Coconuts (options vegan) pour, entre autres, des tartines délicieuses (oeufs brouillés, saumon, fêta, avocat ou bien tempeh mariné, oignons caramélisés, sauce chili et salade).

  3. Café Winkel 43 (pour manger la meilleure tourte aux pommes de la ville, l’une des spécialités amstellodamoise) à 4,40€. Attention aux guêpes sur la terrasse !

 

DEUXIÈME JOUR

Deuxième jour sur les quatre réservés au tourisme sur place. Le temps était un peu gris mais par chance, il n’a plus qu’une soirée durant toute la semaine ! Comme tout pays du nord, le temps est très changeant d’une heure à une autre. Toujours avoir sur soi de quoi se couvrir, mais aussi une tenue plus légère pour les intermèdes ensoleillés.

Je visite quoi ?

  1. Croisière sur les canaux (pass, sinon 18€) : elle dure 1h (compagnie Canal Cruise) et croise les principaux quartiers et monuments à voir depuis l’eau. Il n’y a pas foule, pas besoin de réserver en amont, surtout que les bateaux partent toutes les 15 minutes depuis l’embarcadère sur Damraak Pier 5 en haute saison estivale. Il existe aussi une compagnie Hop On Hop Off qui peut davantage ressembler à une navette. Le ticket est dans ce cas à la journée, permettant de monter et descendre du bateau tel un bus (ils ont des arrêts spécifiques réguliers). Ce format n’est pas compris dans le pass.

  2. Woonboot Museum (pass, sinon 4,5€) : autrement dit le Musée de la Péniche. C’est une péniche aménagée à l’ancienne et ouverte au grand public. La visite est très rapide mais c’est génial de pouvoir se plonger dans le quotidien de centaines d’amstellodamois qui vivent sur l’eau. Aux Pays-Bas, au lieu d’investir des terrains vagues pour créer des logements, ils investissent des parcelles d’eau pour créer des maisons flottantes. C’est un concept bien plus pittoresque !

  3. Amsterdam Museum (pass, sinon 13,5€) : je ne suis pas une grande adepte des musées dédiés entièrement à l’art, mais dès qu’il s’agit de musées retraçant l’histoire d’un peuple, d’un territoire : je suis là ! Le musée d’Amsterdam retrace l’histoire de la ville, du Moyen-Âge en passant par les guerres mondiales jusqu’à aujourd’hui. De plus, il se trouve dans un magnifique bâtiment avec une cour pavée. Possible de le faire en 1h.

  4. Quartier rouge (version nocturne) ou “Red Light District” : âme sensible s’abstenir, c’est un peu “trash” lorsque la nuit tombe. La prositution est très encadrée aux Pays-Bas et les prostituées sont en vitrine à défaut d’être sur le trottoir. Les hommes frappent et entrent à la vue de tous, ce qui rend la situation encore plus gênante. Dans ce quartier se trouvent aussi le musée de la Prostitution et le musée du Cannabis.

Je mange où ?